Ma chasse aux aurores boréales

Il y a quelques semaines j’étais en vacances en Laponie. L’un de mes souhaits était de pouvoir voir, et photographier, des aurores boréales.

Pour cela, en choisissant notre air B&B j’avais opté pour un hôte proposant des sorties photos aurores boréales. Nous étions aussi accompagné de membres de la famille qui vivent à Stockholm et qui ont déjà eu la chance d’observer des aurores. Nous avions donc une application sur notre smartphone qui permet de suivre les aurores et d’avoir une idée du KP. Le KP c’est l’indice qui permet de mesurer l’intensité des aurores. A Rovaniemi où nous étions, il nous fallait un KP minimum de 2,5. L’autre application importante concernait la météo. En effet, il nous fallait un ciel sans nuage! Nous avons ouvert un nombre incalculable de fois l’application pour les aurores, celles de la météo, et collé le nez à la fenêtre lumière éteinte en espérant que les nuages disparaissaient!

Nous avions prévu une sortie un soir avec notre hôte. Les conditions s’étaient dégradées dans la journée, d’un commun accord avec lui, nous avons reporté au lendemain. Le lendemain, toute la journée le ciel a été dégagé (c’était aussi le cas la veille). Le KP s’annonçait correct. Nous étions optimiste. Bien que les nuages aient fait leur apparition en soirée nous avons décidé de tenter le coup. Lukas nous a conduit au bord d’un lac plus éloigné de la ville. En effet, on observe mieux les aurores loin de toutes sources lumineuses. Il a fait un feu, installer les peaux de rennes. A noter que la peau de renne protège extrêmement bien du froid! On avait le thé à la menthe, la possibilité d’y ajouter une goûte de vodka; on a fait griller les saucisses, l’appareil photo était en place, réglé, et on a attendu les aurores…

Malheureusement, le ciel était trop obscurci…point d’aurores à l’horizon.  C’était tout de même une soirée agréable. Lukas a eu la gentillesse de m’expliquer les réglages qu’il utilisait pour photographier les aurores puis j’ai fait des « expériences »:

DSC_1398
Lune abstraite en bleu

Le lendemain, l’indice KP était bon mais le ciel était chargé, toute la journée, il a ressemblait à ça:

chasse aux aurores

Le soir, notre dernier soir en Laponie, le ciel était toujours très nuageux. L’indice KP était très bon. Au départ, la météo prévoyait que le ciel se dégageait vers 20h. A 20h, on colle nos nez à la fenêtre…toujours beaucoup de nuages. L’application prévoit l’éclaircie plus tard… C’est notre dernier soir, on décide de sortir et de tenter notre chance. Une petite demi heure de marche pour se rendre au spot! On installe nos appareils photos. On attend. On scrute le ciel. Le premier trou dans les nuages et on aperçoit la grande ours, bon présage?

grande ours
Un trou dans les nuages…sur la grande ours

On constate que les nuages avancent vite et dans la bonne direction. Quelques minutes plus tard… le spectacle:

DSC_1615

Série Stockholm

Lors de mon séjour à Stockholm, j’ai voulu m’essayer à l’exercice de travail en série. J’avais vu les vidéos de Laurent BREILLAT, Apprendre-la-Photo, sur le sujet, et ça m’a parut un bon exercice pour stimuler ma créativité. L’objectif, durant ces 3 jours, repérer un sujet et construire une série cohérente autour de 9/10 photos.

Voici donc ma première série:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sac photo pour voyager

Cette année, une amie m’a demandé de venir photographier le baptême de son fils. J’étais ravie, d’autant qu’ils vivent à Rome. C’était donc l’occasion de quelques jours de vacances! Puis c’est posé la question du transport de mon matos photo en avion. Je n’avais pas de bagage en soute, et de toute façon, il était hors de question que je me sépare de mon appareil. Avec une valise cabine, il fallait que je trouve un second bagage à main qui corresponde au mesures imposées. Ce n’était pas le cas du sac à dos photo qui me servait jusqu’ici. J’ai fais quelques recherches sur le net et fais mon choix.

J’ai adoré son look et son style vintage. Quand je l’ai déballé, j’ai eu peur qu’il ne soit trop petit. J’y ai mis mon boitier plein format, monté d’un objectif 28-300. Le 50 mm à côté. Les 3 batteries dans la poche à côté. Les papiers et mon portefeuille dans la poche avant. Parfait! Mine de rien, on en fourre des choses dans se sac!

J’ai pris l’avion sans problème, il passe tout à fait sous le fauteuil. J’avais ma valise à main et ce sac, rien d’autre.

Il se porte en bandoulière et la sangle est réglable ce qui est très pratique. Elle se révèle très confortable à ma grande surprise. J’ai crapahuté tous les jours dans les rues de Rome, avec même une journée à 13km, j’ai changé d’épaule de temps en temps, mais je n’ai pas eu du tout mal au dos! Je l’ai aussi pour faire 10km sur le chemin de randonnée GR 34 en Bretagne, sans aucun problème.

CONCLUSION:

Je suis tout à fait satisfaite de cet achat, et je ne me sépare plus de ce sac. J’ai même pu y caser 2 boîtiers, chacun monté d’un objectif (le 28-300 sur l’un et le 50mm sur l’autre). Il possède également 2 petites sangles devant pour fixer une trépied.

La seule remarque, la seule chose qui me manque, c’est une poignée sur le dessus pour pouvoir le tenir à la main.

Si vous avez des questions sur ce sac photo, n’hésitez pas à me les poser, je me ferais un plaisir de vous répondre.

Lire la suite